Caftan, un voyage subtile aux sources

caftan marocain moderne et ancien

Le Caftan, célèbre habit traditionnel oriental d’abord, mondial et moderne ensuite, puise toute sa splendeur dans la culture orientale. Malgré qu’il soit d’origine Ottomane, le caftan a connu toute sa « Success Story » au Maghreb durant le dernier siècle. Alors le caftan, est-il marocain, tunisien ou algérien ?

A vrai dire, les trois se rejoignent pour être de beaux atours qui n’ont rien à envier à leurs célèbres cousins asiatiques : les kimonos. Creusons un peu plus loin et voyageons un peu dans le temps ! Explorons ensemble toutes les pistes pour apprendre et comprendre la richesse culturelle et créative de l’univers du Caftan.

SOUS TITRE 1 : L’empire Ottoman, à l’origine du succès médiéval du Caftan 

caftan ottoman

Bien que les perses furent formellement responsables de sa grande renommée, le Caftan existait bel et bien dans l’histoire ancestrale des civilisations gréco-romaines. Les sultans ottomans et les notables de l’époque, n’ont pas hésité à en faire un habit distingué et représentatif de pouvoir, de richesse et de savoir-faire.

C’est à travers l’expansion géographique Perse que le Caftan à commencer à s’enrichir, au fur et à mesure, de différentes cultures croisées. Voici un petit voyage, à travers le temps, pour comprendre comment ce chef d’œuvre est passé d’un simple vêtement large et pratique, à un art d’exposition :

600 ans Avant J.C :

Le Caftan connut un essor en région de Mésopotamie et en Asie mineure, puis fut exporté jusqu’en Europe grâce aux échanges culturels et commerciaux.

A ce moment là, il n’était considéré qu’une simple et longue étoffe, ouverte et pratique, qui puisait sa noblesse dans le tissu plus que dans l’ornement.

Du 3ème au 13ème siècle après J.C :

Le Caftan gagne au début du 3ème siècle du terrain chez les arabes du moyen orient. Essentiellement inspiré des costumes cérémoniaux perses, le Caftan n’est plus forcément fabriqué de tissus particulièrement lourds.

On commence dès lors à mettre en avant les ornements représentatifs des différentes régions. On opte aussi pour des tissus différents, plus légers mais toujours nobles.

En parlant d’expansion, c’est grâce aux Abbassides qu’il fut introduit au Maghreb, les Omeyyades le portent par la suite et à leur tour jusqu’en Andalousie.

Du 13ème au 19ème siècle après J.C :

Entre broderie, métaux précieux, fils et tissus recherchés, l’histoire du Caftan prend à cette époque un sacré virage. Résultat de croisades entre différentes cultures, le Caftan est devenue à cette époque plus qu’un vêtement. C’était une façon d’allier la politique à différents arts et savoir-faire ancestraux.

Le travail des maitres artisans sur les Caftans appuie fortement la puissance économique et culturelle des différentes cultures. Les broderies, ornements en pierres précieuses et coupes plus rapprochées font des Caftans des pièces uniques et sophistiquées. 

Du 20ème siècle à nos jours :

Que dire du 20ème siècle ? L’époque ou le Caftan continue à accroitre son succès et c’est à nous que revient le succès. Que ça soit au Maroc, en Tunisie ou en Algérie, le Caftan à son époque moderne s’imprègne de la culture maghrébine et toute la richesse de son artisanat.

Cela se reflète notamment par le choix des formes, des coupes mais aussi de styles décoratifs plus particuliers. Porté pour tous les jours ou lors des grandes occasions, le Caftan est devenu la signature « haute couture » de la région, et se voit propulser sur les podiums internationaux.

SOUS-TITRE 2 : L’évolution du Caftan Marocain, du Caftan Algérien et du Caftan Tunisien :

L’histoire du Caftan marocain et son épopée

caftan marocain

Nous avons déjà appris plus haut que le Caftan Marocain voit le jour grâce à la culture andalouse. Robe d’honneur, exhibition de patrimoine et transmission de savoir-faire, le Caftan Marocain porte au loin plus de couleurs, de textures et de styles variés liés à nos belles régions. D’abord sous une catégorisation par coupe au début du 20ème siècle, il fut ensuite distingué par les différentes méthodes de broderies « Terz » et d’ornements « Tenbat ».

L’évolution de l’histoire du Caftan Marocain peut être combinée avec l’évolution régionale de notre artisanat. Elle est remarquable dès la fin du 19ème siècle, grâce à l’évolution culturelle éclectique mais si bien organisée de nos maitres artisans, nos couturiers, toujours en quête de créativité et d’originalité. Les coupes par contre sont restées classiques et ne furent modernisées que vers la fin du 20ème siècle.

Comment ignorer une courbe aussi impressionnante d’évolution qui fera du Caftan Marocain, ce sublime résultat de recherche, un bijou qui ne cesse d’évoluer tous les jours ?

« Le Caftan Marocain garde toute son authenticité, son rôle social et culturel, mais continue à évoluer et j’espère vers le meilleur. »

Me confie Saïd B., couturier traditionnel alias « Kheyatt » à Marrakech, avec des yeux qui brillent pour cette passion qu’est son métier.

Le Caftan Algérien & Le Caftan Tunisien ou les autres Caftans du Maghreb

caftan algérien
  1. Le Caftan Algérien

L’histoire du Caftan Algérien ne s’éloigne pas d’un ordre chronologique de celle du Caftan Marocain. Bien au contraire, ils sont étroitement liés de par leur appartenance culturelle et géographique. Jusqu’au 17ème siècle, le Caftan Algérien fut porté d’abord par les hommes, sous formes de fines vestes de Brocard ou de velours. Cela dit, il a toujours représenté un héritage concret des anciennes dynasties berbero-arabes.

Ce n’est qu’après le 17ème siècle, plus exactement en 1683, que le Caftan Algérien revient à son patron de base, c’est à dire en robe longue et ouverte. Bey Hadj Hussein fut l’un des premiers hommes de pouvoir à émerveiller ses interlocuteurs avec sa collection personnalisée et unique. Grâce à cette représentation sociale du Caftan, qu’il soit brodé en « Fetla » ou « Mejboud », il est devenu un vêtement plus popularisé et très diversifié. 

  • Le Caftan Tunisien
caftan tunisien

LE Caftan Tunisien connaît son origine historique aux turcs et aux Andalous. Comme ce fut d’ailleurs le cas pour le Caftan Marocain et le Caftan Tunisien. Le rapport géographique entre les trois pays leur donne des aspects de similitude à quelques détails près. D’abord intégré dans le patrimoine vestimentaire par l’expansion Turc et Arabo-andalouse, le Caftan Tunisien connaît une autre façon d’évoluer.

Au tout début, il fut considéré comme un vêtement limité aux dignitaires participant à l’administration des villes et cités. Jusqu’à la fin du 18ème siècle, les caravanes commerciales et l’intensité du trafic vers la Mecque ajoutent une source de richesse qui ne laissera pas les artisans tunisiens indifférents.

Avec l’évolution du code vestimentaire et à partir du 19ème siècle, le Caftan Tunisien abandonne les coupes traditionnelles ottomanes pour rester fidèle aux tendances plus populaires. Ce n’est qu’à partir du 20ème et 21ème siècle qu’il sera à nouveau sous les feux des projecteurs. Un «Coming back» en force remarquable, qu’on peut en tout honneur attribuer aux efforts d’une nouvelle génération de créateurs.

SOUS TITRE 3 : Et les influences asiatiques sur le Caftan dans tout ça ? Elles existent !

Avouons-le, il y a une forte corrélation créative et conceptuelle entre habits traditionnels asiatiques et le Caftan. Que cela soit depuis la nuit des temps à nos jours, le Caftan a ce « quelque chose » d’asiatique…

C’est simple, si l’on observe les coupes, les broderies et les rubans ornant les Kimonos par exemple, on est sûr de trouver plus d’un point en commun entre les deux vêtements.

Le même cas s’applique au robes/jupes folklorique Touva, aux costumes caucasiens ou aux robes traditionnelles mongoles. Elles font vraiment Caftan !

Finalement, le Caftan qu’il soit marocain ou algérien, a cherché, cherche et cherchera toujours d’autres horizons, pour l’amour des peuples et des cultures.

Ce n’est pas seulement un assemblage de tissus, ou des techniques d’ornements. Il est l’ambassadeur officiel de la richesse humaine de toutes les cultures du monde, de l’Asie en Amérique, passant par l’Afrique.

RÉAGISSEZ #HISTOIREDUCAFTAN

N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *